La collecte de vêtements de Matt Richling, agent immobilier d’Ottawa, permet de recueillir plus de 100 000 articles

Photo : Motion By Mike (motionbymike.com)

La collecte de 19 000 livres de vêtements est le résultat inspirant d’un effort collectif mené par Matt Richling, agent immobilier d’Ottawa. Son idée de projet communautaire est née il y a plus de 10 ans, alors qu’il se tenait devant son placard et se demandait que faire de ses vêtements.

Le 29 mai, les organisateurs de l’Ottawa Clothing Drive ont atteint leur objectif de recueillir plus de 100 000 articles légèrement portés. Pour y parvenir, ils ont fait appel à des entreprises, des entreprises et des organismes de bienfaisance locaux, ainsi que des communautés et des influenceurs des médias sociaux, explique M. Richling, de New Purveyors, une division du groupe RE/MAX Hallmark Realty à Ottawa.

« Je voulais entreprendre un projet qui me permettait de redonner; c’est ce qui me motivait à l’origine, explique-t-il. Tout a commencé un jour, alors que je regardais les vêtements dans mon placard et que je me demandais comment je pouvais les donner de la façon la plus efficace possible aux personnes qui en ont besoin, sans simplement déposer les articles dans un de ces bacs à don de vêtements. »

M. Richling a lancé la collecte de vêtements en 2010 et l’a dirigée pendant deux ans. Il a fait une pause pour fonder une famille, et a attendu le bon moment pour reprendre l’opération. Il l’a reprise cette année, alors qu’il voyait que les taux d’intérêt allaient peser sur le budget des gens à la suite de la pandémie. Il savait que les personnes à faible revenu seraient les plus durement touchées.

« Lorsque j’ai entrepris ce projet il y a quelques années, je n’étais tout simplement pas en mesure, financièrement, de donner beaucoup d’argent à des organismes caritatifs. Cependant, je me disais que les vêtements permettraient aux gens de recevoir un bien tangible dont ils pourraient se servir et qu’ils pourraient même aimer », explique-t-il.

Il voulait que les gens reçoivent les vêtements qui leur conviennent. Par exemple, le groupe Fairy Godmother of Ottawa se consacre aux robes de bal et aide les diplômées à vivre un moment inoubliable. Cet objectif cadrait parfaitement avec le souhait de M. Richling de fournir des vêtements de qualité qui ne soient pas de simples articles usagés.

Parmi les autres organismes de bienfaisance locaux qui ont bénéficié de ces dons, citons les Grands Frères Grandes Sœurs d’Ottawa, Dress for Success, la Mission d’Ottawa, Thrive Select Thrift, Footwear 4 Kids, Le Fonds Habineige, le Centre familial Caldwell, Restoring Hope Ministries et Ottawa Innercity Ministries.

« Nous avons fait un ramassage au domicile d’une femme âgée qui avait perdu son conjoint, raconte M. Richling. En passant du temps avec elle, en l’aidant à trier les vêtements de son défunt mari, des vêtements faits à la main par sa mère, des vêtements ayant une valeur sentimentale, nous avons parlé de tous les souvenirs qui y étaient attachés et c’était très touchant. »

La première année où M. Richling a organisé la collecte de vêtements, il a recueilli assez de vêtements pour remplir une petite voiture. L’année suivante, il s’est associé à l’hôtel Marriott et a rempli l’une de ses chambres de dons. Ses ambitions pour l’événement ont grandi, tout comme les installations.

Cette année, l’aréna de la Place TD, offert par l’Ottawa Sports and Entertainment Group, est devenu la destination initiale des vêtements. Des animations ont été organisées pour agrémenter le travail des bénévoles. Le tri, l’étiquetage et la distribution des articles aux organismes de bienfaisance se sont poursuivis tout au long de la semaine suivante.

Photo : Motion By Mike (motionbymike.com)

« La gestion de l’énorme quantité de vêtements a été le plus grand défi de la collecte de vêtements cette année, indique M. Richling. Nous savions que, d’un point de vue logistique, nous aurions à relever le défi, mais les gens ont mis la main à la pâte et leur générosité a rendu l’opération encore plus importante et étonnante que je ne l’avais prévu. »

Le bon déroulement d’une grande collecte de vêtements est un processus en deux parties, explique-t-il. Il faut d’abord obtenir les vêtements, puis les trier et les livrer aux divers organismes caritatifs. Parmi les entreprises qui ont contribué à la réussite de l’événement figurent la société de livraison locale Trexity et l’agence de marketing Craft&Crew.

D’autres courtiers ou agents immobiliers qui envisagent d’organiser une collecte de vêtements ou un événement caritatif peuvent s’inspirer des stratégies de médias sociaux que M. Richling et sa responsable du marketing chez New Purveyors, Lauren Lozier, ont mises en œuvre.

« Nous avons utilisé Instagram comme plateforme de notre marketing et, après avoir créé la page, nous avons commencé à contacter des influenceurs d’Ottawa – des gastronomes, des gourous du voyage et des photographes locaux. Nous leur avons demandé de faire connaître l’initiative à leurs abonnés », explique Mme Lozier.

« Plus de 50 influenceurs de la région d’Ottawa, dont le nombre d’abonnés varie de 1 000 à 350 000, ont contribué à rassembler plus de 350 donateurs avant même que nous n’ayons contacté les grands médias. Puis, ça a fait boule de neige rapidement », dit-elle.

M. Richling a l’intention de poursuivre sur sa lancée.

« Cette année, nous avons réalisé la plus grande collecte de vêtements de l’histoire d’Ottawa, alors l’an prochain, nous visons à réaliser la plus grande collecte de vêtements au Canada, dit M. Richling. Plus de détails à venir. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


En vedette