Paddle for Miracles : une agente immobilière de l’Ontario dépasse ses objectifs de financement

À peine trois jours après le début de son périple d’un mois en planche à bras, Jennifer Evelyn, agente immobilière de RE/MAX impact Realty à Oshawa (Ontario), a senti ses forces l’abandonner. Après avoir trouvé un petit bout de plage à Bowmanville, elle s’est recroquevillée sur le sable en se couvrant de branchages et de feuilles pour se protéger des rayons impitoyables du soleil. Là, la tête calée dans le creux du coude, elle a pensé abandonner. Elle ne se sentait plus capable de parcourir 482 km afin de récolter des fonds pour les hôpitaux du Réseau Enfants-Santé et leur donner de la visibilité.

Elle ressentait vivement ses vieilles blessures aux vertèbres, résultat d’un accident de moto en 2010. Elle était sur le point de craquer, submergée par l’idée de ne pas pouvoir aller jusqu’au bout.

« Ce n’était pas seulement de la douleur physique, c’était aussi très éprouvant sur le plan émotionnel », raconte l’agente de 53 ans.

Jennifer s’est secouée et a appelé deux amies. La première l’a consolée en lui disant qu’elle souffrait probablement d’un coup de chaleur. La deuxième a sauté dans sa voiture pour lui apporter du Gatorade et prendre soin d’elle pour le reste de la journée. C’est grâce à elles que Jennifer est remontée sur sa planche.

Elle a terminé son défi Paddle for Miracles 28 jours plus tard au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario à Ottawa.

« Ma motivation première – aider les enfants malades et les hôpitaux qui les soignent – m’a soutenue tout au long du voyage. »

Le Réseau Enfants-Santé recueille des fonds pour soutenir ses 170 hôpitaux membres, dont 14 au Canada, et sensibilise la population. Les dons financent la recherche, les traitements, les services de santé et l’équipement médical. Jusqu’à présent, Jennifer a amassé plus de 100 000 $. Elle a rehaussé son objectif à 125 000 $ après avoir dépassé ses objectifs initiaux de 50 000 $ et 100 000 $.

Jennifer est très reconnaissante du soutien « incroyable » de ses collègues. Sur ses médias sociaux, elle a sacré certains agents qui ont fait don de plus de 1 000 $ et contribué à la visibilité de sa campagne « champions de Paddle for Miracles ».

Jennifer salue aussi les initiatives de deux autres agents qui ont inspiré sa propre campagne : Motorcycle for Miracles (2013), lancée par Bruce Johnson de Wasaga Beach en mémoire de sa fille, Alyssa Rae; et la traversée de la voie navigable Trent-Severn pour SickKids (2016) de Trudy Wilson – une amie de Jennifer qui a perdu sa fille, Lauren.

La planche de Jennifer est couverte de mots d’encouragement de parents, d’enfants et de sympathisants qui lui ont confié les problèmes de santé auxquels eux et leurs enfants sont confrontés. Leurs témoignages ont ravivé son enthousiasme face au mauvais temps et la douleur.

« Ça m’a fait réaliser que je suis vraiment privilégiée d’avoir des enfants et des petits-enfants en bonne santé. Beaucoup n’ont pas cette chance, et ils ont besoin d’aide », explique Jennifer.

Jennifer envisage déjà une nouvelle édition de Paddle for Miracles, peut-être dans l’Ouest canadien.

« Cette aventure m’a appris qu’ouvrir le dialogue est déjà une belle victoire pour les enfants et les hôpitaux. Je me sens juste chanceuse d’avoir pu faire quelque chose. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *