Les courtiers et agents immobiliers amassent près de 20 000 $ pour les victimes des tornades d’Ottawa-Gatineau

People in Dunrobin, Ontario, survey the damage to their community after powerful tornadoes swept through the area. (Photo by Matt Day)

Avant que les résidents n’aient la chance de rassembler leurs biens les plus précieux, les vents impétueux ont projeté leurs possessions dans les terres agricoles avoisinantes.

Ils n’ont pas pu trouver refuge dans leur sous-sol; le toit de leur maison se faisait déchiqueter.

La plus violente des tempêtes venait de dévaster leur collectivité, du jamais vu depuis plus d’un siècle dans la région. Certains résidents d’Ottawa-Gatineau ont été abandonnés dans les décombres de leur résidence sans savoir ce qui les attendait.

Le 21 septembre 2018, six tornades ont balayé la région de la capitale nationale. La plus puissante d’entre elles — d’une magnitude de catégorie EF3 avec des vents d’une vitesse atteignant 265 km/h — s’est frayé un chemin laissant derrière elle 10 km de destruction, de l’ouest d’Ottawa jusqu’au Québec.

« Tout a éclaté, comme si une bombe était tombée », rapportait le maire d’Ottawa, Jim Watson, aux médias, quelques heures après l’évaluation de la catastrophe qui a détruit une centaine de propriétés et privé d’électricité environ 100 000 clients d’Hydro Ottawa. Parmi ces clients, certains ont dû se débrouiller sans électricité pendant une semaine. À Gatineau, un immeuble à logements logeant 600 personnes a été détruit.

En voyant autant de personnes sans foyer, les courtiers et agents immobiliers se sont sentis interpellés. Au nom de la communauté immobilière canadienne, le comité REALTORS Care® de L’Association canadienne de l’immeuble a lancé une campagne de financement afin de contribuer au Fonds de secours : Tornade Ottawa-Gatineau de la Croix-Rouge canadienne.

À la fin de la collecte de fonds, la somme de 19 936 $ a été amassée pour les communautés touchées, soit 10 875 $ pour les sinistrés de la région de Gatineau et 9 061 $ pour ceux de la région d’Ottawa. La Croix-Rouge utilisera ces fonds pour répondre aux besoins immédiats des sinistrés.

« Quel bel élan de générosité », affirme Chantal Legault, directrice générale de la Chambre immobilière de l’Outaouais. « Bien qu’on interpelle souvent la communauté immobilière, j’avais la conviction qu’en lançant cet appel à tous les courtiers immobiliers du Canada, via la plateforme REALTORS Care®, ils seraient au rendez-vous! Je tiens à les remercier chaleureusement de leur support aux sinistrés. »

Selon Le Droit, plus de 1 700 sinistrés du secteur Mont-Bleu ont demandé de l’aide à la Croix-Rouge. Les dommages dans ce secteur sont évalués à plusieurs millions de dollars.

Dans l’est de l’Ontario, les dommages ont été estimés à plus de 192 M$, soit presque le double de ceux constatés dans la région de Gatineau (plus de 102 M$),

« Cette catastrophe touche nos membres droit au cœur », a ajouté Mme Legault, « travaillant dans le domaine immobilier, ils sont d’autant plus conscients de l’impact de la perte d’un toit et de ses implications. »

Trois mois après les tornades, tout juste avant un hiver qui s’annonce rigoureux, quelques‑uns des sinistrés rebâtissent peu à peu, tandis que d’autres attendent toujours le début du processus.

La Croix-Rouge canadienne se dit prête à continuer d’offrir de l’aide aux personnes qui en ont besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


@realtorscare